Bibliothèque et Salon Blanc

Les bibliothèques du Château comportent 20 000 livres du XVIème siècle à nos jours. Nous comptons parmi ces ouvrages l’ancêtre des magazines people. Le livre « anecdotes de la cour » recèle tous les potins de la cour.
Dans les châteaux habités par les descendants d’une même famille, les meubles et les objets d’art gardent la fonction d’embellir les actes de la vie quotidienne, dormir, faire sa toilette, manger, converser, écrire, etc. Ils témoignant de l’art de vivre de l’époque où ils furent créés.


EN MUSIQUE

Frédéric Chopin, âgé de 23 ans, donnait sur ce piano ERARD des leçons à Clémence de La Panouse. Chopin lui offrit en 1833 les manuscrits de deux valses.

SA DÉCORATION

Des vases en porcelaine Imari furent importés du Japon par bateaux à voile au 18ème siècle. Ces chinoiseries sont des objets d’art évoquant l’attrait de l’Orient.

En savoir plus : le secrétaire est un bureau servant à l’écriture et au rangement de documents et courriers. Il porte ce nom car il cache toujours des tiroirs secrets.

EN MUSIQUE

Œuvre de Nicolas Blanchet et de son fils François, en 1733, le clavecin est exceptionnel. Il a gardé ses cordes et son mécanisme. Le décor a été réalisé par Christophe Huet, peintre royal de Louis XV

 


LA VEUVE « BONTEMPS »


Angélique de Marescot, 1705-1791, est représentée en Vénus, déesse de l’Amour, au-dessus de la cheminée, et en religieuse dans le pastel de La Tour. En 1739, veuve de son 2ème mari, elle institua une cour d’amour racontée dans un manuscrit intitulé : « La Quarantaine ou les vrais amusements du coeur et de l’esprit, composés par des gens de mérite, édition non corrigée, chez la Veuve Bontemps, rue des Plaisirs, à l’enseigne de la fine volupté, près de la place des agréments ». Cette femme, figure féministe emblématique était réputée pour son charme et son intelligence. Mariée à trois reprises, elle se faisait appeler « La Veuve Bontemps ».


En savoir plus : la famille ou les amis s’y réunissaient le soir. Théâtre, musique, lecture et jeux de société, étaient les activités à l’honneur dans ce salon.

Pièce précédente Pièce suivante